logo cci yonne

Danser avec les loups (et les licornes) à Villeneuve-sur-Yonne

Danser avec les loups (et les licornes) à Villeneuve-sur-Yonne

Catherine Bérard a choisi la cité médiévale des bords de l’Yonne pour installer le siège social de l’agence Orphéa, agence éthique d’animaux pour la production audiovisuelle et l’événementiel. Là-bas, en coulisses, les acteurs sont tapis, sages comme des images… d’un catalogue.

L’éléphant du clip « Immortel » de Gims, qui est sorti le 25 septembre, c’est l’agence Orphéa. Narnia, le célèbre chat de la pub pour Shein, qui vient d’être publiée sur Instagram, c’est aussi l’agence Orphéa.


L’agence Orphéa est une agence éthique d’animaux pour la production audiovisuelle et l’événementiel, chez les particuliers ou dans les entreprises. Films, clips, publicités, mariages, anniversaires, conventions, fêtes communales, pots de départ en retraite… Cette Animal Pro Agency est spécialisée dans la mise à disposition de tous types d’animaux pour tous types de tournages et d’événements. La valeur fondamentale de l’entreprise est l’éthique : afin de garantir le respect absolu de l’animal, l’agence adhère à la Charte de 30 Millions d’amis. Son plus : consacrer une partie de son CA à financer des actions en faveur du bien-être animal.

La passion des animaux comme fil conducteur

« On ne dresse pas les animaux pour un film ou un événementiel, on n’a pas le temps. C’est pour ça qu’on préfère dire qu’on les coache, explique-t-elle patiemment en faisant défiler le best-off des 700 tournages qu’elle a organisés dans une autre vie. J’ai toujours voulu travailler avec des animaux, se souvient-t-elle. Au départ, je voulais être vétérinaire, mais comme j’étais plus littéraire que scientifique, j’ai d’abord été chef de pub, puis directrice commerciale… J’étais prête à être soigneuse – un métier difficile – lorsque j’ai eu l’opportunité de travailler pour une société de dressage animalier pour le cinéma. »

Un déclic qui rime avec éthique

« J’ai constaté que certains utilisent des méthodes qui sont à mon sens maltraitantes. C’est pourquoi j’ai voulu créer ma propre société, fondée sur des valeurs fortes, riches de sens : le respect envers tous les animaux grâce à des techniques éthologiques et positives, la bienveillance, mais aussi remettre de l’humain au coeur des choses », explique Catherine Bérard. C’est ainsi qu’avec ses économies, son carnet d’adresses, son savoir-faire et un prêt http://initiactive89.fr/ elle créée fin 2019 l’agence Orphéa. Elle installe son siège social à Villeneuve sur Yonne. « J’ai été accompagnée avant, pendant et après la création de la société. J’ai eu une dizaine d’entretiens de suivi avec mon conseiller de la CCI. J’ai aussi été aidée à démêler une problématique administrative compliquée. »

Chiens, chats, loups, fauves et rapaces sont les 5 mamelles de l’agence Orphéa

Chiens, chats et loups constituent 60% des demandes. Viennent ensuite les fauves et les rapaces. La société peut proposer à ses clients toutes sortes d’animaux. Elle inscrit des talents dressés ou
Page 2 sur 2
imprégnés (habitués aux humains depuis leur plus jeune âge). « Chaque acteur est pris en photo par son propriétaire ou par moi, puis il est évalué par l’agence Orphéa, en fonction de ses caractéristiques, de son niveau de compétence, de sociabilité, etc. »

Un gros carnet d’adresses et un site pour proposer des animaux et se faire connaitre

Forte des 700 tournages qu’elle a organisés dans sa précédente vie professionnelle, elle ne manque pas de ressources, humaines et animales. «Avec le confinement, il y a eu beaucoup de reports, notamment dans le spectacle vivant… Et puis la profession s’est organisée autrement. Gels, gants, masques, respect des distances… Pour continuer à tourner, ils ont vite adopté et intégré les gestes barrières ! »
Colonne vertébrale de son activité, le site internet de l’agence présente ses talents de tous poils et permet à tous de proposer la candidature de son animal grâce à l’onglet « Contact ». Il met surtout en avant la philosophie de l’entreprise, en quoi elle se différencie, notamment en travaillant avec des coachs animaliers qui respectent les besoins et l’intégrité des animaux.

L’agence Orphéa organise tout, de A jusqu’à Z

L’agence se veut force de proposition ; elle étudie le projet et sa faisabilité. « Si par exemple, le client prévoit un délai très court pour tourner une scène hyper compliquée, on lui explique que c’est trop juste pour faire un travail qui respecte l’animal. On lui propose alors une action ou un acteur plus adapté à ce timing. Je m’occupe de tout, sauf du coaching de l’animal proprement dit. Cet aspect-là est réservé au coach animalier avec qui l’agence choisit de travailler. Le coach prépare l’animal pour qu’il soit prêt lors de la prise de vue ou de l’événement. »
Catherine Bérard a collaboré avec de très bons dresseurs, notamment avec les corbeaux de « Zone blanche », la série sur M6. Elle salue aussi le plan d’ouverture « compliqué mais magnifique » avec le Malinois dans « Au revoir là-haut », le film d’Albert Dupontel. Elle évoque les scènes avec le loup, dans « Ma dernière lettre », le clip de David Hallyday, sans oublier Boule et Bill, le 1 comme le 2.

Partir à la retraite avec un loup comme témoin

« Les entreprises, les particuliers peuvent aussi faire appel à nous, c’est accessible, vous savez ! », explique la fondatrice de l’entreprise. Des collaborateurs peuvent en effet se cotiser pour offrir à leur collègue qui part à la retraite un moment avec un loup, s’ils savent qu’il en est fou. Si une petite fille rêve d’une licorne, on peut lui faire la surprise pour son anniversaire… Quant aux rennes du père Noël, c’est simple : il suffit d’écrire à l’agence Orphéa. Tout est possible ! »
https://www.agence-orphea.com/